AGENCE DE RELATIONS PUBLIQUES ET DE STRATÉGIES D’OPINION

Une caravane pour aller à la rencontre des aidants actifs les 26, 27 et 28 juin 2018 : Parce qu’on a tous besoin d’aide !

14 juin 2018 – Comment continuer normalement son activité professionnelle lorsqu’on doit se rendre disponible pour son proche malade ? Comment articuler vie professionnelle et vie personnelle ?

Est-ce que l’entreprise peut m’aider dans mon rôle d’aidant ? Ces interrogations auxquelles font face près de 5 millions « d’aidants actifs » en France sur 11 millions d’aidants recensés, sont de plus en plus fréquentes, et concilier vie professionnelle et rôle d’aidant, devient un véritable casse tête personnel et un enjeu pour la société. Pour apporter des solutions concrètes, la Compagnie des Aidants et le laboratoire Janssen ont imaginé une caravane pour aller au cœur des entreprises et rencontrer leurs salariés. Invitée par Paris la Défense, cette caravane sera sur le Parvis de la Grande Arche de la Défense les 26, 27 et 28 juin. Documentation, application mobile, témoignages et conseils vous seront proposés tout au long de ces 3 jours, car on devient trop souvent aidant sans y être préparé !

Être aidant : une activité dévoreuse d’énergie

3 jours… c’est le temps que cette caravane va consacrer aux aidants actifs. Ces personnes, qui représentent environ 15 % de la population active1, prennent soin d’un proche fragilisé par la maladie, le handicap et/ou le grand âge et qui sont, dans le cas d’une maladie, présents à l’annonce du diagnostic, tout au long de l’évolution de la maladie, et contribuent à l’organisation des soins et du quotidien.

Cette caravane, imaginée par Janssen et la Compagnie des Aidants a la volonté de répondre aux interrogations des aidants actifs, proposer des solutions concrètes et accompagner toute personne active qui en exprime le besoin. En effet, l’aidant actif se retrouve dans des situations parfois extrêmes dans un état d’épuisement avancé avec un véritable retentissement sur sa vie professionnelle. Chaque jour le manque de temps, la fatigue physique, la complexité des démarches administratives, la difficulté à gérer les situations d’urgence et le manque de soutien moral affaiblissent un peu plus ceux qui dédient une partie de leur vie/journée à leur entourage qui se trouve en fragilité.

Lire la suite du communiqué de presse