AGENCE DE RELATIONS PUBLIQUES ET DE STRATÉGIES D’OPINION

Les Français et l’orthodontie : 20 ans de progrès

 

2 novembre 2017 – À l’occasion des 20èmes Journées de l’Orthodontie qui auront lieu du 10 au 13 novembre 2017, la Fédération Française d’Orthodontie s’est interrogée sur le vécu des Français ayant suivi un traitement orthodontique.

Si l’esthétique reste le principal motif de consultation, les Français prennent de plus en plus conscience des bienfaits pour la santé d’un traitement orthodontique. Et ils sont très nombreux à être satisfaits des résultats obtenus, qu’ils aient consulté pour avoir un joli sourire ou mieux mastiquer, respirer … Les résultats de l’étude Harris Interactive* dévoilent leurs expériences et mettent en lumière leur évolution en 20 ans.

Un Français sur deux déclare avoir besoin d’un traitement d’orthodontie

39% des personnes interrogées déclarent avoir déjà porté ou porter aujourd’hui un appareil orthodontique et 16% estiment qu’ils auraient besoin de ce type de traitement. Ces chiffres portent a 55% la proportion des Français en situation de besoin de traitement orthodontique, ce qui est en accord avec les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé. Les moins de 35 ans exprimant qu’ils en auraient besoin seraient les plus enclin à sauter le pas, puisqu’ils sont 66% à envisager de consulter prochainement.

Motivation au traitement : la santé bucco-dentaire rattrape peu à peu l’esthétique

Si l’esthétique reste, comme attendue, la principale motivation pour entreprendre un traitement d’orthodontie, avec 61% des répondants qui justifient cette démarche dans l’optique d’avoir un joli sourire, la conscience des bénéfices en matière de santé bucco-dentaire a, en 20 ans, nettement augmenté. Les réponses de cette enquête le montrent clairement, notamment avec 8% des personnes interrogées déclarant réaliser un traitement orthodontique dans le but d’améliorer la respiration.

En effet, comme l’explique Emmanuel Frèrejouand, orthodontiste membre de la FFO, « il ne s’agit pas uniquement de remettre les dents et les mâchoires droites, mais aussi de contribuer au bien-être du patient, et surtout, de lui assurer l’optimisation des 3 fonctions de la bouche que sont la mastication, la déglutition et la phonation. Cette reconnaissance des bénéfices fonctionnels de l’orthodontie commence aujourd’hui à émerger dans l’esprit de nos patients. »

Le dentiste traitant : principal initiateur d’un traitement

Le dentiste traitant reste le principal initiateur d’un traitement orthodontique, qu’il s’agisse du besoin de traitement ou du choix de l’orthodontiste.

Ainsi, il est la plupart du temps à l’origine des traitements (46%), surtout des plus récents (48% des traitements terminés depuis moins de 5 ans versus 39% des traitements terminés depuis plus de 20 ans).

C’est aussi lui qui détermine souvent le praticien choisi par les patients, puisqu’ils sont 49% à avoir été conseillés par leur dentiste ; un pourcentage qui représente 59% chez les 35-49 ans.

« C’est en toute logique, ajoute Emmanuel Frèrejouand, que le dentiste généraliste reste au centre de la prise de décision d’un traitement orthodontique par la confiance qu’il inspire à ses patients, très souvent depuis plusieurs années, et sa vision globale de la santé bucco-dentaire. »

Des Français très satisfaits de leur expérience

En dépit des désagréments liés au traitement, qui restent reconnus par une grande partie des patients, le niveau de satisfaction de la manière dont il s’est déroulé et du résultat obtenu s’avère très élevé (respectivement 83% et 84%). Il s’élève même à 94% pour les traitements terminés depuis moins de 5 ans. La satisfaction du traitement est telle qu’une très large majorité de ceux qui ont suivi un traitement orthodontique recommanderaient ce même traitement à un proche (89%), un taux de recommandation plus important encore parmi les Français traités par appareil invisible (95%).

 Mieux informer toutes les catégories de population : une nécessité et une priorité pour la FFO

Si les Français ont une bonne appréhension des réalités de l’orthodontie, la FFO a à cœur de poursuivre sa mission de sensibilisation, en délivrant une information complète et accessible au grand public.  Vingt ans après sa création, ses efforts sont récompensés avec une meilleure prise en compte par la population de la pertinence médicale de l’orthodontie. Il faut continuer et pour cela, la Fédération Française d’Orthodontie propose régulièrement de nouveaux outils – vidéos pédagogiques, infographies animées, tutoriels, etc… Ils sont disponibles sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter ou YouTube et sur les sites internet de la FFO, orthodontie-et-vous.fr et orthodontie-ffo.org.

*Enquête réalisée en ligne du 7 au 12 juillet 2017. Échantillon de 2000 personnes, représentatif des Français âgés de 15 ans à 65 ans. Au sein de cet échantillon, 782 personnes ont déclaré suivre ou avoir suivi un traitement orthodontique.