AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION ET INFLUENCE - RELATIONS PUBLIQUES - RELATIONS PRESSE - AFFAIRES PUBLIQUES

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

Hackathon Giropharm : 24 heures pour inventer la pharmacie du futur

12 janvier 2018 – Giropharm, réseau coopératif de 725 pharmaciens indépendants a organisé son hackathon, HACK&PHARM, le 1er décembre dernier. Face aux nouvelles donnes liées à la convention pharmaceutique signée en 2017 et aux mutations numériques de notre société, le pharmacien doit faire évoluer son métier et s’adapter aux nouvelles attentes des patients.

HACK&PHARM a rassemblé plus de 200 pharmaciens, patients et associations de patients, professionnels de santé, aidants, étudiants, laboratoires pharmaceutiques, start-ups avec comme objectif d’imaginer ensemble des solutions concrètes pour pour améliorer l’accompagnement des patients en pharmacie. Résultat ? Deux projets récompensés : une solution innovante d’aide au sevrage tabagique pour le 1er (la Girobox « Zéro Clope ») et une expérience unique d’accueil des enfants à l’officine («Lili Pop », un robot interactif)  pour le 2nd. Ces projets seront développés et déployés dans le réseau Giropharm en 2018.

A l’origine du HACK&PHARM, un sondage « Imaginez la pharmacie de demain ! » réalisé auprès des Français

Parce que répondre aux attentes des patients et les accompagner au mieux en pharmacie est une priorité absolue, Giropharm a voulu connaître leur avis à travers un sondage Ifop[1]. Les 11 concepts de services pharmaceutiques existants les plus porteurs dans le monde ont été soumis à un panel afin de déterminer l’intérêt des Français pour ces différents services : Minute Clinics, Check-up santé express, programmes de coaching (tabac, nutrition, sommeil,…), consultations de sortie d’hospitalisation ou de sortie de maternité, etc.

Résultat : les Français sont tout à fait favorables à l’idée de bénéficier de nouveaux services de proximité de la part de leur pharmacien qu’ils identifient comme un professionnel légitime à réaliser un suivi de leur santé à l’officine.

Lire le dossier de presse ici