AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION ET INFLUENCE - RELATIONS PUBLIQUES - RELATIONS PRESSE - AFFAIRES PUBLIQUES

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

Jeunes enfants : moins d’écrans, plus d’interactions

    2 octobre 2019 – L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) et la Fondation pour l’Enfance lancent une campagne pour sensibiliser les parents à l’importance des interactions avec leurs enfants.

    Si les parents sont le plus souvent sensibilisés aux risques associés à l’usage des écrans (isolement, addiction…), ils ne sont pas suffisamment conscients de l’importance qu’ont les interactions avec les tout petits pour stimuler leur développement. D’autre part, les parents sont peu réceptifs aux campagnes alarmistes ou excessives. L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire et la Fondation pour l’Enfance lancent une campagne sur le thème ” La meilleure application pour votre enfant, c’est vous” pour valoriser le rôle positif des parents et pour promouvoir les échanges, les activités et les jeux en famille, essentiels pour l’éveil des jeunes enfants. L’AFPA et la Fondation pour l’Enfance souhaitent encourager un mode de vie familial sain avec une utilisation intelligente et sécuritaire des médias numériques.

    Les interactions, socle du développement de l’enfant

    • Les interactions parents-enfants représentent le socle du développement moteur, psycho-social et émotionnel de l’enfant : échanges de regard avec son bébé, exclamation de joie devant le 1er “areuh“, jeu du coucou-caché, jeux de construction ou d’imitation, histoires racontées, sorties en famille.
    • Les familles de jeunes enfants ne sont souvent pas conscientes de l’importance de ces interactions naturelles au quotidien pour le développement de leurs enfants, particulièrement les plus petits (0 à 3 ans).
    • Les écrans, utilisés par les enfants mais aussi par les parents eux mêmes perturbent ces échanges.

    Selon la source enquête Fondation pour l’Enfance, 58% des enfants de 0 à 5 ans utilisent un écran numérique mobile1. Ils sont 70% entre 3 et 5 ans.

    Les parents déclarent utiliser leur tablette / smartphone 18h par semaine en moyenne1.

    Combien de temps reste-t-il  pour les interactions ?

    Interview du Dr François-Marie Caron, pédiatre, cardiopédiatre, néonatalogue à la Maternité Victor Pauchet d’Amiens, président du réseau de périnatalité de Picardie, ancien président de l’AFPA.

    “Le petit enfant est un explorateur et un scientifique. Explorateur car à l’affût de toutes les nouveautés, scientifique car il tentera de reproduire ce qu’il a pu observer. Votre présence bienveillante l’encourage, il recherchera votre approbation par le regard. Toutes les interactions avec lui sont bénéfiques et indispensables à son développement. La meilleure application, c’est donc bien vous, avec ou sans écran.”

    Si les parents sont tous conscients des risques associés à l’usage des écrans (isolement, addiction…), ils ne sont pas suffisamment conscients de l’importance des interactions dans le développement de leur enfant pour changer leur comportement.

    Seulement 1/4 des parents interrogés effectuent une recherche approfondie quant aux risques liés à l’usage des écrans auprès des tout petits1.

    • Certains pensent même “qu’il “grandira mieux” en passant beaucoup de temps sur des applications numériques nomades.”

    Interview d’Emmanuel Devouche, enseignant-chercheur à l’Université Paris-Descartes et spécialiste de la communication précoce parent-bébé.

    « Le bébé a de nombreuses compétences qui lui permettent d’avoir des contacts avec ses parents et son environnement. Trop souvent, les jeux proposés pour les tablettes et smartphones répondent mal aux besoins des tout-petits ; ils sollicitent très peu les cinq sens et la motricité de l’enfant et ne favorisent pas les échanges ».

    Lancement d’une campagne de sensibilisation et d’ateliers d’échange sur le thème “La meilleure application pour votre enfant, c’est vous !”

    Les discours actuels délivrés aux parents sur la question des écrans font peur et ne convainquent pas. Culpabiliser ne sert à rien. Et laisser penser que les enfants vont mieux apprendre avec les écrans, entre 0 et 5 ans, c’est faux.

    L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) et la Fondation pour l’Enfance lancent une campagne sur le thème ” La meilleure application pour votre enfant, c’est vous” pour expliquer aux parents que pour les tout petits la priorité est aux apprentissages émotionnels, à la communication grâce aux interactions avec leurs parents.

    Maman regarde, bébé se construit …

    À savoir :

    Le regard est un support essentiel dans la communication non verbale et les apprentissages du tout-petit. Dès la naissance, le nouveau-né cherche le regard de sa maman puis dans les premiers jours de ceux qui s’occupent le plus de lui. Il s’agit des premiers liens d’attachement, ils se consolident au fil des mois et années pour donner à l’enfant sa sécurité affective.

    Papa montre, bébé imite …

    À savoir :

    Dès la naissance, un bébé commence à prendre conscience de son environnement. Si l’adulte se met à sa hauteur, gazouille, discute, joue avec lui, l’enfant entre en interaction : il imite les expressions du visage, les gestes et reproduit les sons et les mots.

     

    Les 10 défis du quotidien sont disponibles sur le site www.mpedia.fr, https://www.mpedia.fr/art-les-ecrans-temps-pour-tout/?sr=931 ou à télécharger dans notre espace presse mpedia.

    L’AFPA et la Fondation pour l’Enfance sensibilisent les parents au Salon Baby.

    Il aura lieu le 4-5-6 Octobre 2019 à la Villette à Paris, 20 avenue de la porte de la Villette, 75019 Paris. Au programme, une conférence animée par le Dr François-Marie Caron le samedi 5 Octobre à 16h. Des ateliers ludiques ‘Les écrans, 1 temps pour tout’ seront également proposés et accompagnés d’un défi à destination des parents qui leur permettra de repartir avec un cadeau !

    Pour en savoir plus :
    Qui est la Fondation pour l’Enfance ?
    La Fondation pour l’Enfance, reconnue d’utilité publique, s’est donnée pour mission d’identifier, d’accompagner et de faire grandir les initiatives du secteur de l’Enfance en faveur de liens plus solides et bénéfiques de la petite enfance à l’âge adulte. Son partenariat avec l’AFPA vise à renforcer les dispositifs de sensibilisation des parents aux enjeux fondamentaux du développement cognitif et émotionnel du tout jeune enfant.
    http://www.fondation-enfance.org
    Qui est l’Afpa ?
    Fondée en 1990, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), regroupe les pédiatres ayant un exercice à prédominance libérale et compte aujourd’hui plus de 1 500 adhérents.
    L’AFPA, association loi 1901, née en 1990 a pour objectifs :
    • D’assurer aux pédiatres une formation continue complémentaire à la formation universitaire initiale, adaptée aux réalités des pathologies de l’enfant et de l’adolescent prises en charge en dehors de l’hôpital.
    • D’assurer et contribuer à une meilleure prise en charge de la santé de l’enfant et de l’adolescent par une activité de recherche soutenue par différents groupes de réflexion.
    L’association a pour objectifs de maintenir à haut niveau la pédiatrie de ville en menant une réflexion sur le contenu et la qualité de l’exercice quotidien de la profession.
    http://www.afpa.org
    Qui est mpedia ?
    www.mpedia.fr est le site Grand Public de l’AFPA (Association Française de Pédiatrie Ambulatoire) pour les parents et les professionnels de la petite enfance. Vous y trouverez des conseils, des vidéos, des réponses personnalisées gratuites à toutes vos questions : parentalité, alimentation, santé de l’enfant de 0 à 11 ans. Ce site est partenaire de Santé Publique France, du Ministère des Solidarités et de la Santé et de la CAF notamment.
    http://www.mpedia.fr