AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION ET INFLUENCE - RELATIONS PUBLIQUES - RELATIONS PRESSE - AFFAIRES PUBLIQUES

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

Joyeux : Le premier coffee shop qui emploie des personnes en situation de handicap mental

20 décembre 2017 – Joyeux, c’est un concept audacieux de coffee shop qui emploie des personnes en situation de handicap mental ou souffrant de troubles cognitifs et dont l’intégralité des dividendes est reversée à des actions caritatives.

Fondé par Yann Bucaille Lanrezac, entrepreneur breton et propriétaire de l’hôtel Castelbrac à Dinard, Joyeux souhaite mettre en lumière le handicap au centre de Rennes, espérant faire évoluer le regard de la société sur la différence. « En créant JOYEUX avec mon épouse Lydwine, nous avons voulu proposer à des personnes en situation de handicap mental ou cognitif de travailler dans le milieu ordinaire. Nous voulons amener la fragilité au cœur de la ville, au cœur des échanges et favoriser la rencontre que nous espérons joyeuse et bénéfique pour tous, dans un lieu convivial et vraiment qualitatif. »

AU MENU : DU FAIT MAISON ET DE LA FRAÎCHEUR !

Joyeux se démarque aussi en faisant le choix de proposer des produits préparés sur place à base d’ingrédients frais.

• sandwiches, salades, plats et soupes du moment
• un large choix de pâtisseries et viennoiseries (muffins, moëlleux, cupcakes, croissants, cookies..) et de généreuses parts de gâteaux (brownies,
cheescakes, etc.).

Côté boissons : cafés pure origine et bio, thés du Palais des Thés, oranges pressées et jus de fruits frais.

DES SERVEURS MOTIVÉS ET INSPIRANTS

Encadrés par deux professionnels et dans un esprit de famille, Mathilde, Vianney, Cecile, Fabian, Brandon, Elisa, Thérèse, et d’autres sont porteurs d’un handicap mental ou cognitif : Trisomie 21, autisme, déficience intellectuelle. Ils sont impatients de recevoir et satisfaire les futurs convives.

« Moi, ce qui me plait dans le travail de serveuse, c’est le contact avec les clients, leur demander si tout va bien. Maintenant, je suis contente de me lever le matin pour aller travailler ».

Cécile, serveuse Joyeuse

« Comme je suis une fille un peu timide, c’est parfois difficile avec les gens que je ne connais pas, mais travailler chez Joyeux, c’est que du bonheur ! »

Mathilde, serveuse Joyeuse

« Depuis que notre fils travaille chez Joyeux, il est redevenu le Fabian qu’on aime, enthousiaste et plein d’humour. Ce travail pour lui est une passion ».

La maman de Fabian

JOYEUX, UNE ENTREPRISE SOLIDAIRE, MAIS PAS SEULEMENT

Au-delà de sa volonté d’ouverture et d’inclusion, Joyeux est une SARL marchande comme une autre qui doit notamment satisfaire à des objectifs de viabilité économique et financière. C’est un des souhaits de Yann Bucaille Lanrezac : « Nous sommes convaincus qu’il est possible de développer une entreprise pérenne employant des personnes en situation de handicap dans un secteur très concurrentiel. »