AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION ET INFLUENCE - RELATIONS PUBLIQUES - RELATIONS PRESSE - AFFAIRES PUBLIQUES

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

SPLF : COVID-19 et maladies respiratoires chroniques

    18 mars 2020 – La SPLF met en garde sur l’interruption des traitements par corticoïde inhalé ou oral sans avis médical.

    En réponse à l’annonce du Ministre de la santé Olivier Veran, sur les risques d’aggravation respiratoire liée à la prise d’anti-inflammatoire non stéroïdien ou de cortisone en cas d’infection par le COVID-19, la SPLF (Société de Pneumologie de Langue Française) tient à souligner que les personnes souffrant d’une maladie respiratoire chronique (asthme, BPCO, autre) qui reçoivent un traitement par corticoïde inhalé ou oral ne doivent pas l’interrompre sans l’avis de leur pneumologue ou de leur médecin traitant, au risque de déstabiliser leur maladie (exacerbation, aggravation).

    Téléchargez le communiqué de presse ici.